L'AMO...

La mission principale du service d'actions en milieu ouvert est de réaliser des actions de prévention sociale et éducative, au bénéfice des jeunes d'une zone d'action déterminée, dans leur milieu de vie et dans leurs rapports avec leur environnement social, en l'absence de mandat administratif ou judiciaire. (Décret du 18 janvier 2018 Art.2.30°)

 

L'action de prévention sociale recouvre le travail en réseau et d'interpellation avec ou sans les jeunes.

 

L'action de prévention éducative recouvre le travail individuel et les actions collectives.

 

L'aide est octroyée aux jeunes jusqu'à leur 22 ans et/ou à ses parents. Elle est gratuite. La confidentialité est assurée.

 

Le projet pédagogique est accessible au service et un résumé de celui-ci peut être demandé.

 

 

 

 

 

 

 

Le décret du 18 janvier 2018 portant le code de la prévention, de l'aide à la jeunesse et de la protection de la jeunesse.

 

L'Arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 1er janvier 2019 relatif aux conditions particulières d'agrément et d'octroi des subventions pour les services d'actions en milieu ouvert.

 

 

Historique

 

L'AMO Carrefour J est une association sans but lucratif fondée en 1992.

 

Le but de l’ASBL est repris dans l’arrêté des services AMO, à savoir l’aide et l’accompagnement des jeunes et de leur famille dans leur milieu de vie.

 

C’est en 1993 que le projet pilote de l’AMO de Wavre voit le jour. Deux ans plus tard, nous obtenons la reconnaissance en tant que service d'aide en milieu ouvert (AMO) par la Communauté française.

 

En 1996 est développé le projet pilote d'animation autour de la problématique des assuétudes mais également autour de la violence à l'école.

 

C'est en 1997 que l'AMO lance ses premiers midis sociaux. Ils se déroulent tous les 3 mois environs autour d'une thématique et ils permettent un échange entre les différents services sociaux du réseau wavrien.

 

L’AMO ouvre un point-relais Infor-Jeunes à Wavre en 1998 et nous débutons un partenariat avec les communes de Chastre et de Grez-Doiceau.

 

En 2000, nous inaugurons notre antenne sur la commune de Chastre. Deux années plus tard est lancé l’Espace de Documentation et d’Information Jeunes (EDIJ), remplaçant l'antenne Infor-jeunes.

 

Nous inaugurons en 2003 l’Espace Jeunes de Chaumont-Gistoux. Dans la foulée, nous lançons la politique extrascolaire et une école des devoirs. Tous ces dispositifs sont depuis autonomisés.

 

En 2004, le service organise un colloque sur le racket et crée un site d’information sur le thématique du racket (www.inforacket.be).

 

En 2006, en partenariat avec le CPAS, la commune, et l'ONE, nous ouvrons la maison de l'enfance sur Chastre. La même année, le siège social de Wavre déménage au 20, rue des Fontaines. Sur les bases de l'expérience de l’AMO en matière de décrochage scolaire, le service reçoit un financement pour la mise en place d’un projet pilote d’accrochage scolaire.

 

En 2007, le Service d’Accrochage Scolaire du Brabant wallon est autonomisée. La même année, le projet AMO.net voit le jour sous l'initative des AMO Dinamo et Basse-sambre. Le collectif qui mène un travail de réflexion autour de l'utilisation des TIC en AMO compte aujourd'hui 12 AMO..

 

En 2009, le service expérimente un projet d'intervention intensive en famille. Ce projet sera implémenté au sein du SAIE (service d'aide et d'intervention éducative) "Le traversier" en 2012.

 

L'AMO réalise en 2012 un sondage auprès de 500 jeunes wavriens. Ce sondage permettra de mieux comprendre la réalité des jeunes. Ce projet se clôture en septembre 2013 par une série de conférences sur le sujet.

 

En partenariat avec le CPAS de Wavre, l'AMO ouvre en 2013 une troisième école des devoirs (EDD du Champ Ste-Anne)  sur la commune pour accueillir une douzaine d'enfants en besoin d'un soutien scolaire. Nous obtenons la reconnaissance de l'ONE en 2014.

 

Dans le courant de l'année 2014, l'équipe éducative prend le temps de retravailler ses animations sur la prévention des violences à l'école en primaire et en secondaire.  L'équipe s'inspire notamment des travaux et campagnes menés par l'éducation nationale française.

Pour la première fois en octobre 2016, l'AMO et la ville de Wavre participent à la semaine numérique (action développée par point culture dans toute la fédération Wallonie-Bruxelles) et développent ainsi de nombreuses actions de sensibilisation, d'information et de prévention autour du numérique (conférences, exposition, journée de débat pour professionnels,...)

En 2018, le service a entamé des ajustements en vue de se conformer à la réforme du nouveau décret.

Depuis le premier janvier 2019, l'antenne de Chastre à été reconnue officiellement.

Durant l'année, l'association a acheté un bâtiment au 10 rue des Brasseries en plein centre de Wavre. Après une belle rénovation et une mise en conformité, l'équipe éducative a déménagé.

Durant toutes ces années, l'AMO n'a cessé de développer ses axes individuel et communautaire. Chaque année, ce sont quelques 75 familles qui sont suivies par l'équipe éducative, 500 jeunes qui bénéficient d'animations et une centaine qui participe à nos diverses activités.

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now